Vers le haut de page
Vers le bas de page

POÉSIES DE MON CŒUR (a) POÉSIES DE MON CŒUR (af) POÉSIES DE MON CŒUR (i)
Vous pouvez aussi lire ce poème sur WordPress.
Aide (a)Aide (af)Conseils (a)Conseils (af)Propos (a)Propos (af)Conseils (af)
Actualité du site, infos, etc. (a) Actualité du site, infos, etc. (af) Bouton

Chaque jour
(Prières pour honorer ou : Les quatrains de la basse-cour)

Chaque jour, fermière, où que ton cœur frivole aille,
Tu dois, sans nul courroux, honorer la volaille ;
C'est elle qui nourrit de beaux œufs tout mimis
Tes enfants, ton mari, tes parents, tes amis.

Chaque jour qui s'écoule au bord de l'enclos, ah qu'
Soient honorés la poule et son noble cloaque ;
Sans eux en vérité, fringants comme pas deux,
Le gourmet dépité ne mangerait pas d'œufs.

Chaque jour qui paraît, geste fort délicat, n'
Manque pas d'honorer, ce serait délit, canes
Et canards de l'étang qui tout à leurs coin-coin
Nagent par tous les temps dans ses moindres recoins.

Chaque jour n'oublie pas, conseil de baladin, d'
Honorer sans faux-pas et sans débat la dinde ;
Sa réputation est injuste, elle qui
Sans ostentation pond des œufs très exquis.

Chaque soir, sois heureux, ô toi qui te pintas, d'
Faire honneur, valeureux ivrogne, à la pintade ;
Pauvre commis de ferme aux pas mal assemblés,
Vois comment, patte ferme, elle va sans trembler.
Annonay, vendredi 12 avril 2024
Signature (a)
Signature (i)
Icône du volume (a)