Vers le haut de page
Vers le bas de page
PetitMoyenDéfaut

POÉSIES DE MON CŒUR (a) POÉSIES DE MON CŒUR (af) POÉSIES DE MON CŒUR (i)
Vous pouvez aussi lire ce poème sur WordPress.
Aide (a)Aide (af)Conseils (a)Conseils (af)Propos (a)Propos (af)Conseils (af)

Douceur

J'ai pour la douceur beaucoup de tendresse
Et pour la tendresse un seul mot : merci,
Merci pour lui dire : « Ô douceur, voici
Ce que le poète uniment t'adresse,
Un peu de moi-même, avec amitié.
Toutes deux faisons le même métier.

Le même métier, c'est-à-dire rendre
La vie plus sereine aux pauvres humains.
Quand deux bien-aimés se prennent la main,
Ils sont radieux s'ils savent la prendre
Avec moi, tendresse, avec toi, douceur,
Une âme amoureuse et son âme-sœur. »

Et moi le poète aimant qu'on s'éprenne
D'un cœur ému par la douceur conquis,
Je m'adresse à vous, madame, vous qui
Passez à la hâte ; il faut qu'on apprenne
À voir la douceur quand elle paraît ;
Ils ne la voient pas, les cœurs égarés.

Aussi bien, madame, avant que s'empressent
Vos pas oublieux loin de mon chemin,
Acceptez bientôt pour rêver demain
Un peu de douceur, un peu de tendresse
Que mon cœur vous offre, ami généreux :
La douceur toujours rend les cœurs heureux.

J'ai pour la douceur beaucoup de tendresse ;
Pour avoir souffert avec passion,
Pour avoir cru sans compromission
Au grand amour. Mais sitôt que se dresse
Le premier obstacle, amour en pestant
S'envole : amour fou, amour inconstant.

C'est pourquoi, madame, en ce jour prospère
Où je vous croisai, tendre possesseur
D'un peu de douceur, de cette douceur
Qu'une âme, qu'un cœur dévoués espèrent,
Je vous en conjure, acceptez bientôt
Cette offrande – allegro moderato.
Annonay, jeudi 21 décembre 2023
Signature (a-af)
Signature (i)
Icône du volume (a-af)
0 0 0 0 0 0 0