Vers le haut de page
Vers le bas de page
PetitMoyenDéfaut

POÉSIES DE MON CŒUR (a) POÉSIES DE MON CŒUR (af) POÉSIES DE MON CŒUR (i)
Vous pouvez aussi lire ce poème sur WordPress.
Aide (a)Aide (af)Conseils (a)Conseils (af)Propos (a)Propos (af)Conseils (af)

Les Chants de la Matrice
(Chant V)

*** Les Chants de la Matrice (a) *** Les Chants de la Matrice (af) *** Les Chants de la Matrice (i)
Les sbires de la Matrice,
Fameuse organisatrice,
Sont classés selon leur rang.
En bas sont les ignorants
Qui sans le savoir la servent
Et que la Matrice observe
Car ce sont eux, les petits,
Les piètres, les mal-lotis,
Qui font marcher le système.
« Ne jetez pas l'anathème
Sur la base, sapristi !
Dit la Matrice aux nantis.
Si les petits sont les pattes,
Braves types, bonnes pâtes,
D'autant plus coopérants
Qu'ils ne sont pas au courant,
Nantis, vous êtes l'échine
Qui tient debout la machine ! »
Les pattes vont, affermées
Et l'échine a bon dos mais
La tête, c'est la Matrice,
Émérite créatrice
De la machine au complet
Qui de l'expert au simplet
Fait obéir sans malice
Les hommes à la Matrice.
La Matrice, geste adroit,
Divulgue (voir le chant III)
Les idées qu'elle élabore
Mais jamais elle n'arbore
L'étendard du conquérant.
Nulle fois en opérant
Elle met sa signature
Au bas de ses forfaitures :
Ses valets qui sans façon
Pensent la connaître sont
Les dupes de la Matrice,
Fine dissimulatrice.
Annonay, lundi 8 janvier 2024
Signature (a-af)
Signature (i)
Icône du volume (a-af)
(Cette poésie porte le numéro 5 sur 9)
0 0 0 0 0 0 0