Vers le haut de page
Vers le bas de page

POÉSIES DE MON CŒUR (a) POÉSIES DE MON CŒUR (af) POÉSIES DE MON CŒUR (i)
Vous pouvez aussi lire ce poème sur WordPress.
Série (a) Aide (a)Aide (af)Conseils (a)Conseils (af)Propos (a)Propos (af)Conseils (af)
Actualité du site, infos, etc. (a) Actualité du site, infos, etc. (af) Bouton

N'éveillez pas mon chat s'il dort

N'éveillons pas le chat qui dort...
Il n'aime pas cela, la chose est claire et nette.
Dormir, voilà son truc ; d'ailleurs, c'est le cador
Des nonchalants de la planète.

N'éveillez pas mon chat s'il dort...
Il est trop occupé ; le bougre chasse en rêve
Une souris qui trotte au fond d'un corridor,
Que le rêveur guette sans trêve.

N'éveillons pas le chat qui dort...
Nous pourrions mal tomber si, pour quelque minette
Qui traverse son rêve, il joue les matadors
Pour épater la mignonnette.

N'éveillez pas mon chat s'il dort...
Même s'il n'est plus apte à courir la femelle,
Il rêve à ses amours déchues – à l'âge d'or.
Puis d'abord, de quoi je me mêle ?

N'éveillons pas le chat qui dort...
Peut-être rêve-t-il qu'il est, quel songe étrange,
Un molosse féroce, un dogue, un labrador
Qui mord celui qui le dérange.

N'éveillez pas mon chat s'il dort...
« J'allais, m'a-t-il conté rêveur, à tire-d'aile
Car j'étais un oiseau vaste et fort : un condor
Qu'applaudissaient les hirondelles.

N'éveillons pas le chat qui dort...
Non, n'éveillons jamais le chat qui fait un somme,
Du pays du sommeil hardi conquistador,
Modestes dormeurs que nous sommes !
Annonay, lundi 20 février 2023
Signature (a)
Signature (i)
Icône du volume (a)
(Cette poésie porte le numéro 5 sur 9)